Salut l’Artiste !

Colistier 2008 (45)

Il est des personnes dans une vie, qu’on ne peux oublier. Ce visage et cette voix qui vous réveillent des souvenirs, vous replongent dans votre enfance. Ces personnes connues et reconnues qui vous comprennent, vous veulent du bien en vous éduquant, vous apprennent en vous aimant, à vous en faire presque oublier qu’elles sont célèbres.

Mon ami Abdou Sené était de ces hommes là.

Salut le Sportif !

Né au Sénégal, il est footballeur professionnel de 1959 à 1966. Il évoluera en Division 2 au poste d’attaquant d’abord à l’Olympique d’Alès (30) de 1959 à 1961, puis à l’AS Aixoise (13) de 1961 à 1965 et enfin au Sport Olympique Montpelliérain (34) de 1965 à 1966. Le parcours d’Abdou c’est exactement 179 matches dont il a toujours été titulaire, 37 buts et pas un carton…même pas jaune !

Salut l’Educateur !

Amoureux des Jeunes et dévoué par la transmission des valeurs du Sport, le départ de mon ami Abdou Sené laissera unanimement dans le coeur de tous les jeunes qu’il a cotoyé sa passion pour le Sport et plus particulièrement pour le football sans oublier le vrai respect des valeurs humaines. Il faisait preuve de ce dévouement que peu d’hommes savent faire partager. Il a été un très grand entraîneur du Racing Club Bollénois.

Salut l’Homme public !

Elu de la Ville de Bollène, l’engagement qu’avait Abdou pour sa Ville était exemplaire. D’abord, la Jeunesse qu’il considérait avec estime en répétant qu’il ne fallait pas la mettre de côté. Ensuite, le Sport, qu’il défendait avec convictions, persuadé que les valeurs véhiculées par le Sport pouvaient vaincre certains maux de notre société tant pour l’Education que pour la Sécurité. Je partageais sa vision.

Salut l’Ami !

J’ai beaucoup d’émotions en pensant à mon ami Abdou qui nous a quittés de sa terre sénégalaise, à Foundiougne, car il était un être unique tant sur la qualité des échanges que j’ai pu avoir avec lui que sur sa bonne humeur intemporelle – ce rire légendaire – et son engagement pour la cause humaine.

Ce personnage unique, sa bonne humeur, son engagement indéfectible pour tout ce qu’il entreprenait ont forgé le respect et l’amitié que j’avais pour lui.

Je discutais encore avec lui il y a quelques jours de cela au téléphone et je lui faisais la promesse d’écouter mon coeur et de ne rien lâcher comme il me l’a demandé.

Parce qu’on ne construit rien d’enviable avec le racisme, la xénophobie et la démagogie, les valeurs que pronaient mon ami Monsieur Abdou Sené et qu’il incarnera toujours par contraste avec la politique menée aujourd’hui à Bollène dressent une belle feuille de route à celles et ceux qui ont compris que les valeurs humaines d’Abdou et la mémoire de celui qui a tant fait pour la Jeunesse et le Sport méritent qu’en son hommage, on change l’avenir de notre Ville.

Tu vas nous manquer « Doudou » !

3 réflexions au sujet de « Salut l’Artiste ! »

  1. Reposez en paix Mr sene. Je ne connais personne qui ait pu dire du mal de vous. Vous faisiez l’hunanimité, seule les personnes aux cœurs plein de haine pouvaient vous craindre et vous détester ( ceux dont la xénophobie a pris le dessus sur l’intelligence et la culture) mais ici à bollene que l’on soit blanc, noir, jaune, vieux, jeune, tout le monde vous connaissait et vous aimait. Aujourd’hui vous êtes parti dans l’autre monde et je prie pour vous, afin que vous soyez en paix. Jeune, vous veniez en aide aux minots pour trouver un stage, un job d’été et vos méthodes étaient à l’africaine, pas besoin d’autorisation des parents ou de consignes de sécurité avec vous. Nos parents vous connaissaient et vous aviez carte blanche avec nous et on ne faisait pas les cons!!! Vous etiez capable de prendre un bus, ensuite des jeunes dans les quartiers ( centre ville, quartiers sensibles, lotissement…) et hop journée à la mer et tout se passait bien car vous etiez respecté. Vous êtes le seul que les jeunes de 10 à 40 ans continuez de vous dire Monsieur sené. Adieu Mr sené.

  2. Abdou Séné était l’un de mes footballeurs préférés dans mon enfance.Je l’ai connu quand il jouait ailier gauche à l’A S Aix, dans les années 1963-1965, dans une belle équipe formé de Nagy- Planté, Gilles, Richard, Révelli D- Plaza, Moyano- Hatmann, Le Donche, Taberner, Séné- J’avais une photo de cette équipe. Je l’apercevais parfois en ville mais n’osais l’approcher; j’aurais du…Repose en paix Abdou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*